Sébastien DAVID Vigneron

vendredi 25 avril 2014

Rendez vous ce weekend au Salon Rue 89

On a pas encore gelé, c'est donc le moment d'en profiter:Affichette_générique_Salon_Rue89_2014

 

Après le succès de la première édition, en juin dernier, le salon Rue89 des vins revient les 27 et 28 avril à la Bellevilloise (dans le XXe arrondissement de Paris).

Si l’intention reste la même – mettre en avant des artisans-vignerons et leurs vins actuels, naturels, commercialisés hors des circuits de la grande distribution, parfois chahutés par l’administration – l’ambition a encore gagné quelques degrés.

50 vignerons actuels et naturels

Voir le document

(Fichier PDF)

Une cinquantaine de vignerons seront présents, venus de France pour la plupart ; avec des noms bien connus des amateurs (Jeff Coutelou, Thierry Puzelat, Gilles Azzoni, Fabien Jouves, Isa et Bruno Perraud) et d’autres moins (David Large, Vincent Quirac, Floréal Roméro, Mai et Kenji Hodgson...).

Ils maillent le pays de leurs jus pertinents : des vins que nous qualifions d’actuels – pour les questions de société qu’ils soulèvent (agriculture, environnement, artisanat vs industrie...) – et de naturels – lorsqu’ils font à la vigne comme à la cuve l’impasse sur les pesticides de synthèse et sur la quasi-totalité des 47 additifs qu’autorise l’œnologie moderne.

Ils font aussi, et ce n’est pas anodin, l’impasse sur les circuits de vente habituels : aucun de ces vins n’est disponible dans la grande distribution. On les trouve seulement chez les cavistes indépendants. Un circuit de distribution parallèle, minoritaire, fragile : un cercle vertueux qu’il faut sûrement encourager.

Le vin entre en résistance

Avant-première de « Résistance Naturelle » le lundi 28/04

« Résistance Naturelle », le nouveau film de Jonathan Nossiter, dans les salles en juin, sera projeté en avant-première le lundi 28 avril, à 20h15, au Cinéma Etoile Lilas, partenaire de l’événement dans le cadre du ciné-club Rue89.

 

Pour préacheter votre place, c’est par ici. Le prix (10,50 euros) comprend la projection (suivie d’un échange avec le réalisateur) et une dégustation de vin italien « résistant » (verre griffé offert). Rue89

Pour cette deuxième édition, le gang des vins de France sera secondé par une belle affiche italienne : Pacina, Massimo Coletti, Elisabetta Foradori, Ampeleia, Francesco Guccione... Ils rencontrent parfois des difficultés avec l’administration transalpine pour produire comme ils l’entendent.

Pour illustrer cette situation, dix ans après « Mondovino », le nouveau film de Jonathan Nossiter, « Résistance Naturelle », sera projeté en avant-première, en marge du salon (voir encadré).

Hors-normes, ce film s’attarde sur une poignée de vignerons naturels italiens. La simplicité et l’intensité des échanges, les propos d’un Stefano Bellotti ou d’une Giovanna Tiezzi, ne sont pas sans rappeler le vin naturel lui-même, ses qualités, sa différence. La forme même du film l’évoque, jusqu’à sa toute dernière séquence, aussi inattendue que des résidus au fond d’une bouteille (signature du vin non-filtré). Du cinéma naturel, donc.


L’affiche du film « Résistance Naturelle »

Sur le fond, les difficultés rencontrées par ces vignerons italiens se rapprochent de celles d’ Olivier Cousin ou d’Emmanuel Giboulot en France. Ce dernier, condamné pour avoir refusé d’utiliser des pesticides, sera présent pour un débat – dimanche 27 avril à 14 heures – sur le thème de la désobéissance civile, ici appliquée au vignoble.

A ses côtés, Isabelle Saporta (auteure du polémique « Vino Business »), Sophie Chapelle (journaliste à Bastamag) et Jonathan Nossiter.

Auteurs, livres et dégustations décalées


Un petit sticker en guise de mémo ?

Enfin, plusieurs auteurs seront présents pour dédicacer leur dernier ouvrage :

Deux séances de signatures sont calées, le dimanche 27 avril, à 13 heures et à 16 heures.

Parallèlement, les éditions de l’Epure présenteront leurs collections d’ouvrages gastronomiques atypiques ; et Marie Rocher proposera les ultimes Tronches de vin. De même, la librairie du Merle moqueur déploiera une sélection de livres et de revues.

Ce même dimanche, à 17 heures, Claire Deville-Haddad (Fricotti, Le Lapin Blanc) et Lolita Sene (J’aime ton wine), animeront une dégustation décalée, conjuguant mets et vins.

Infos pratiques
Le salon Rue89 des vins, 2ème édition
  • Quand  ? Dimanche 27 avril et lundi 28 avril 2014, de 10 heures à 19 heures.
  • Où  ? A la Bellevilloise - 21, rue Boyer - 75020 Paris.
  • Quoi  ? 50 domaines en dégustation et vente directe (pour certains domaines)  : Alsace  : Florian Beck-Hartweg, Ardèche/Rhône : Gilles Azzoni, Clos des Cimes, Sylvain Bock, Domaine du Mazel, Beaujolais  : Côtes de la Molière, David Large, Karim Vionnet, France Gonzalvez, Bordelais  : Les Trois Petiotes, Closeries des Moussis, Ch. Gombaude-Guillot, Ch. Lamery, Clos 19 Bis, Bourgogne  : Emmanuel Giboulot, Thomas Pico, Sarnin-Berrux, Catherine et Gilles Vergé, Champagne  : Ulysse Collin, Tarlant, Champagne Fleury, Corse : Nicolas Mariotti Bindi, Languedoc  : L'Escarpolette, Jeff Coutelou, Autour de l'Anne, Les Sabots d'Hélène, Domaine Ledogar, Lous Grezes, Edouard Fortin, Le Petit Domaine, Benjamin Taillandier, Loire  : Clos Cristal, Sébastien David, Renaud Guettier, Thierry Puzelat, Domaine de l'R, Mai & Kenji Hodgson, Philippe Delmée, Stéphane Rocher, Charlotte Battais, Provence  : Domaine Milan, Domaine des Terres Promises, Roussillon  : Domaine Rousselin, Domaine Rivaton, Domaine La Boria, Domaine Jolly Ferriol, Sud-Ouest  : Mas del Périé, Floréal Roméro, Chili : Louis-Antone Luyt (sous réserve), Italie : Pacina, Stefano Bellotti, Massimo Coletti, Elisabetta Foradori, Ampeleia, Francesco Guccione, Les Dealers de Vins... Sans oublier de la bière (Cantillon, bière à Zigui) et du café (L'Arbre à Café). Débat, projection et animations. Espace dédié aux livres et à l'édition gastronomique. Petite restauration en vente sur place.
  • Pour qui  ? Tous publics en âge de consommer du vin.
  • Combien  ? L'entrée est à 10 euros (et le verre griffé offert). Compter 10 euros sup. pour la soirée du lundi autour de l'avant-première de « Résistance Naturelle ».
  • Pour se tenir informé  : Abonnez-vous au compte Twitter et inscrivez-vous à l'événement Facebook dédiés.
  • Nos partenaires : Vins Libres, Agence Echos, Les Affranchis, Omnivore, Le Lapin Blanc.

Posté par DAVIDSEB à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mercredi 19 février 2014

Je vous verrai surement à Bruxelles en fin du mois de mars

invitationAIVBLbruxelleMars2014

Participants la Levée de la Loire Bruxelles 2014

Posté par DAVIDSEB à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 3 janvier 2014

Quand sonne l'heure de la Terre

voici l'heure des voeux pour 2014. Je n'en ai qu'un seul: partage!

 

Partage en famille, entre amis, connaissances, mais toujours avec cette indicible envie de donner.

SEB-Hurluberlu-enfore-JPGhd-008BA1014-4

Je suppose que je ne serai pas le seul, après deux millésimes de haute volée, un petit retour à la normale serait des plus apprécié par la gente vigneronne. Même si j'aime Guy Cotten, j'ai une légère préférence pour des habits (du dimanche ou non) pour le coton, voir la laine (selon la saison).

L'hurmeur vagabonde de ce début d'année va nous faire voyager sans avoir à parcourir le monde. Ainsi pour les 30 jours à venir, un petit tour du monde est au programme avec de nombreuses dégustations ou je vous invite cordialement vous les professionnels, aficionados des vins ligériens.

Venez vous délecter au Grenier Saint Jean, au off de la Dive au café de la Promenade (Bourgueil), sur le salon des vins de Loire, mais aussi pour se mettre en jambe chez Martin au Nez en l'Air à Samoëns. Je ne serai pas en reste, avec visite dans le jura au programme, en Baie de Somme (merci le réveillon), Bruxelles fin mars, et tant d'autres à venir.

Le vigneron voyage, aime voyager, et voyagera aussi longtemps que ses rêves lui emboîteront ses pas.

grenier

invitationnfevrier2014-AIVBL

Posté par DAVIDSEB à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 1 octobre 2013

Touche Pas A Mon Vigneron! quand la mobilisation marche...

Voici un mail reçu ce jour, et parfois il en faut peu pour être heureux:

Chers amis du vin,

C’est avec émotion que nous refermons désormais cette pétition. Après plusieurs mois de mobilisation, le gouvernement vient de retirer du « Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives 2013 – 2017 » la motion visant à interdire le droit d’expression des vignerons sur Internet et les réseaux sociaux.
Grâce à vous amateurs, vignerons et acteurs de la filière, nous avons réussi à faire passer notre message. Cette pétition n’a donc plus lieu d’être.
Comme le souligne la campagne « Ce qui va vraiment saouler les français » de Vin et Société dont nous soutenons l’action, il nous semble très important de rester mobilisés pour que les autres mesures envisagées ne soient pas mises en place.
En effet, des jurisprudences récentes ont condamné des journaux pour la mise en mot positive du vin. Il reste également la problématique des mentions sanitaires sur les bouteilles. Nous ne souhaitons pas que les vignerons soient ramenés à des « dealers de vin ».
Véritables acteurs de la promotion, de la culture et de l’économie de notre pays, nous aimerions que le vin puisse prendre toute sa dimension au sein des discussions à venir.
C’est pourquoi la page Facebook ainsi que le compte Twitter de TPAMV continueront d’exister, et reporterons toute l’actualité concernant les mesures envisagées par le gouvernement.
Nous vous remercions de bien vouloir soutenir encore TPAMV au travers de ces médias.
Un grand merci encore à vous tous qui avez su nous apporter l’énergie nécessaire au soutien de ce breuvage magique que nous aimons tant.
Amicalement,

Le collectif Touche Pas A Mon Vigneron

Pour Facebook: https://www.facebook.com/TouchePasAMonVigneron
Pour Twitter: @TPAMV

Posté par DAVIDSEB à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]



vendredi 20 septembre 2013

Ils sont déjà arrivés...

IMG_5421

Les beaux jours sont de retour comme chaque année lors de la Bourgueillothérapie. Il est temps de se protéger les yeux du soleil pour enfin découvrir les oeuvres de mes deux premiers artistes arrivés sur site: 

Emmanuelle Blin

et

Fabrice Wagner

IMG_5422

 

Deux univers différents mais deux expressions remarquables d'une vie résolument cachée derrières des lunettes de soleil.

Posté par DAVIDSEB à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 14 septembre 2013

Plus qu'une semaine,

Document Aperçu non enregistré

Document Aperçu non enregistré

ça y est, le compte à rebour est commencé, samedi prochain commence la Bourgueillothérapie 2013, avec son cortège de nouveautés cette année encore. Comme vous pouvez le voir sur le flyer, on débute samedi avec un après midi dégustation au Domaine et tous les millèsimes seront ouverts ce jour là de 1999 à 2012. Les amoureux de verticales seront les bienvenus.

Mais je dirai quoi de plus normal, car en effet j'ai l'immense plaisir de recevoir 5 artistes et pas des moindres:

Pascal Ken www.pascalken.com (gagnant 2012 à qui revient la superbe affiche de cette année)
Christophe Mariot christophemariot.jimdo.com/ (l'écorché vif au coeur tendre)
Fabrice Wagner www.cailloubleu.com (éditeur sur Bruxelles, il pressera un livre dimanche en direct sous les halles de Bourgueil)
Emmanuelle Blin www.emmanuelleblin.fr.sitew.com (the "Artist", pas de noir et blanc, mais des lumières époustouflantes)
Thibaut Lambert http://thibautlambert.blogspot.fr/ (l'objet à lui tout seul du 9ème art: la Bande Dessinnée)

et petit rajout de dernière minute, un ami de longue date, Jean Luc Marteau (la touche poétique).

Attention, ici se rejoignent d'ancien gagnant des éditions précédentes, des passionnés d'Art et de Vin.

 

De plus vous pourrez dégustez les Montlouis de Lise et Bertrand JOUSSET (le plus grand vigneron de Loire, enfin toujours plus grand que moi, et la y'a pas de mal, du haute de mes 1,68m)

 

Les enfants pourrant participer à l'événement en dessinant sur des Cartons de Bibs, et créer le mur des Z'arts (une bouteille de raisin à chaque participant, car ici comme avec Jacques MArtin, il n'y a que des gagnants).

 

Bon vous me direz quoi de plus banal....


Et bien cette année petite surprise, un jury exceptionnel:

- toujours au rendez vous (pas forcement complésent avec ma "bio" paroisse) David Cobbold (journaliste, chroniqueur en vins)

- le plus flashi des porteurs britannique de chemises à motif Jim Budd (journaliste, chroniqueur en vins)

- et c'est là que ça monte : Benoit Rey (écrivain)

- notre Jean Jacques Martin Nationnal

- Mme Gallot, la belgo attitude

- et Christophe Alix (journaliste à Libération)

- sans compter Sébastien Demorand (critique gastronomique de l'émission de TF1 Masterchef).

 

Mais tout cela ne peut compter sans l'unique et essentielle présence, pour l'association que nous soutenons cette année l'Afsrt,

 

c'est à dire vous

 

Posté par DAVIDSEB à 09:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 31 août 2013

Bourgueillothérapie 2013

Posté par DAVIDSEB à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 juin 2013

Etre tout simplement simple...

Il y a des jours comme cela où la cocotte minute doit laisser siffler la soupape. Je suis du genre à toujours voir la bouteille à moitié pleine, mais c’est une accumulation de petites choses qui font les plus grandes explosions.

Bien sur la grêle (moins dévastatrice qu’à Vouvray hier matin) ça arrive, c’est malheureusement ça l’agriculture (des accidents climatiques quasi irréversibles), mais ça fout tout le monde en rogne de ne rien y pouvoir faire. Finalement on relativise en pensant fort à Bubugne, Vincent Carême et les autres…

En fait ce n’est pas le travail qui use dans ces moments là, c’est plutôt l’accumulation de stress. Pour tout dire, je n’ai pas écrit depuis longtemps par manque de temps c’est certain, mais surtout par ras de bol. Toute l’année on essaye de faire 110, 120, 130% de notre possible. Avancer, foncer (pas dans le mur) jusqu’à atteindre l’épuisement physique mais surtout moral.

2012 a été l’année de la Loose, alors pour que 2013 ne soit pas l’année de la B… j’ai pris comme résolution de n’échanger que du positivisme avec des personnes en phase ascendante psychologiquement avec ma pomme.

Ainsi pas de dégustations proposées pour les journaleux (journalistes, bloggeurs, sommeliers, etc…) sans que je ne sois présent avec eux. Tout le monde parle de signer le manifeste touche pas à mon vigneron https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/sauvons-le-droit-d-expression-de-nos-vignerons mais combien prennent le temps de réfléchir sur ce qu’est la vie vigneronne.

La critique est facile, l’art est difficile.

Il faut sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier. Trop facile ces critiques « un peu trop simplistes ». Simpliste comme la dernière critique d’un « sommelier du web » sur un de mes vins. Dans la verve c’est un peu bien court jeune homme (comme dirait Cyrano), simpliste je suis, mais simple j’aime être, simplissime j’adorerai devenir,  se voir manichéen n’apporte pas plus que de l’être. Et c’est bien dans la simplicité que j’aime à me retrouver. Mare des costar cravates, et dans ce sens je resterai plutôt sommaire, rudimentaire voir superficiel pour ne pas tourner grossier. C’est aussi dans ce sens que je ne m’y retrouve plus dans tous ces « dégustateurs » prolixes, professionnels, mais qui ne sont pas faiseurs de rêve comme ils voudraient bien se l’entendre dire.

En effet, on entend souvent dans les discussions de brèves de comptoir qu’il y a en France 60 millions de sélectionneurs pour l’équipe de France de Football, combien « d’écrivains» enfin « d’écrits-vins » ont pris une année pour faire un cycle végétatif viticole complet ?

L’Art et la Manière, c’est bien peu que d’écrire en ce sens, mais pour les vins, c’est bien l’Art et la Matière qu’il faut considérer. Reflet de notre état d’esprit, gare à ceux qui suivent la mode (elle n’est qu’un éternel recommencement). Donner un sens à sa vie, c’est aussi donner un sens à son vin. Le partage, la communauté, l’envie de régaler son prochain fait partie intégrante de la « vie-gneronne ». Faire des bêtes de concours, ne régale et ne rassasie que l’esprit de celui qui les propose. L’au nanisme est  surement un défoulement personnel, mais l’échange nourrit bien plus. Ainsi donc le partage, la rencontre sont les véritables mamelles de la viticulture française. Il ne reste plus qu’une chose importante dans ces moments précis, être congruent. Dire ce que l’on fait, et surtout faire ce que l’on dit. Et tout simplement rester naturel.

Posté par DAVIDSEB à 17:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 29 mai 2013

4 ème salon des vins d'ici ce weekend à Bourgueil

 

cette fois ci sous les halles de Bourgueil venez découvrir plus de 80 vignerons de Loire et ainsi déguster une gamme complète de vins en accord avec leur nature...

 

Posté par DAVIDSEB à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »